MENU PLUS

LA CULTURE Edmond Albius

Edmond Albius a découvert le processus de fécondation artificielle de la vanille, ouvrant les portes d'une culture très lucrative à la Réunion et dans le monde.

Il naît en 1829 à Ste-Suzanne orphelin et esclave, il est confié au botaniste Férréol Bellier Beaumont qui le condisère comme son propre fils et lui apprend l'horticulture et la botanique. Ne sachant ni lire ni écrire, il connait les noms scientifiques de nombreuses plantes et travaille avec son mentor sur la fécondation manuelle de plantes comme certains types de citrouilles. A l'âge de 12 ans, il découvre un procédé simple permettant de féconder la fleur de vanille. Cet enfant a su, avant même les plus grands botanistes du monde, reconnaître dans la fleur de vanille les organes mâles et les organes femelles et imaginer un geste simple pour les mettre en relation.

Les propriétaires terriens vont considérablement s'enrichir grâce à cette technique, mais le jeune Edmond n'en bénificiera guère. Après l'abolition de l'esclavage en 1848 il est nommé "Albius", qui signifie blanc, la couleur de la fleur de vanille. Libre, il vit dans la pauvreté, il fait même de la prison et meurt dans la solitude à l'hospice de Ste-Suzanne en 1880. La paternité de sa découverte lui est contestée par d'autres botanistes et il n'aura aucune reconnaissance de son vivant.

Edmond Albius

202 résultats

  • Histoire
  • L'Ile de la Réunion
  • Temple du Colosse
  • Gateau Patate
  • Achards de légumes
  • La conquête de la mer des épices
  • Les pionniers de Bourbon
  • Bourbon, l'île sauvage devient une colonie rentable
  • Histoire de Maurice
  • Histoire de Madagascar
  • Les pirates à Bourbon
  • Hindouisme à la Réunion
  • Temple Kovil Kalikambal
  • Le confucianisme
  • Temple de la Traversée Heureuse
  • Temple Chane

202 résultats

TICAZ L'ÎLE DE LA RÉUNION

Identifiez-vous, merci!

Mot de passe oublié? Pas encore membre?

Les nouveaux c'est par ici!

Déjà membre?

Pas de problème, on vous le renvoie!

Retour
Connexion
Commentaires
Aucun commentaire sur cette article :
Contact