MENU PLUS

Musée Stella Matutina

Le musée Stella Matutina est installé dans une ancienne usine sucrière, à Saint-Leu. Il propose de découvrir l'histoire du peuplement de la Réunion de l'ère du café à l'essor de la canne à sucre. Le parcours muséographique permet la découverte des secrets de la fabrication du sucre et du rhum, dans un univers parfumé d'épices et d'essences.
Un espace pédagogique équipé de bornes multimédia, avec des jeux pour enfants, dévoile l’histoire et la culture réunionnaise autour de plusieurs thèmes : de l’Ile Bourbon à la route des Indes, le sucre dans le monde avant la machine à vapeur, la chaîne opératoire du sucre, les agricultures réunionnaises, etc.
Les visites thématiques s'achèvent par des dégustations.
Les jardins, ouverts librement à la promenade, possèdent une collection de machines, un champ de cannes composé d'une cinquantaine de variétés différentes, un espace de senteurs et d'aromates et un point de vue exceptionnel sur l'Océan Indien.

De l’usine sucrière au musée

Le domaine « le Souvenir », constitué en 1830 par Appolydor Lesport, après la grande crise du café, cultive la canne et de nombreuses autres denrées : café, maïs, pois, fruits… Après l’abolition de l’esclavage (1848), le domaine rebaptisé « la Recouvrance » s’agrandit considérablement, jusqu’à atteindre 40 hectares entre 1850 et 1859.

En revanche, la grande crise sucrière de 1865 foudroie la famille Lesport qui revend à Jean Dussac, docteur en médecine et propriétaire d’un établissement sucrier à la Petite Ravine. En 1869, ce dernier augmente la superficie cultivée et transforme l’établissement en sucrerie moderne. Adjudication du domaine par Jean Dussac qui était propriétaire du domaine des Colimaçons. Il devient propriétaire après expropriation de Appolydor Lesport.

Elle est successivement baptisée « Stella Maris », puis « Stella Matutina ».

En 1880, la propriété compte 250 travailleurs indiens, cafres et malgaches, dont 46 femmes et 53 enfants. Elle comprend également, outre le camp des engagés et un hôpital de 11 lits, des ateliers de charronnerie, de forge et de bourrellerie nécessaires aux mulets, bœufs et chevaux chargés de tracter les charrettes et autres voitures.

Les directeurs successifs du domaine, Frédéric de Villèle, Adrien Lagourgue et Etienne Dussac, acquièrent de nouvelles terres et modernisent l’usine par l’ajout de bâtiments en 1928. Tout au long du XXe siècle, l’usine subit des transformations. En 1954, Stella Matutina fusionne avec les sucreries de Bourbon qui, sous l’impulsion d’Emile Hugot, donnent à l’usine sa forme actuelle. On y adopte en 1965 le principe de la diffusion, alors utilisé pour la betterave sucrière. Mais l’usine, d’une capacité insuffisante, ferme ses portes en décembre 1978 et devient une friche industrielle jusqu’à ce que la Région décide de la réhabiliter en musée. La plate-forme attenante de chargement des cannes fonctionne toujours actuellement.

Musée Stella Matutina
8 allée des Flamboyants
97424 SAINT LEU
02 62 34 20 43
www.stellamatutina.fr
Ouvert du lundi au dimanche de 9h30 à 17h30.
Entrée: 7€ plein / 5€ ou 2,50€ réduit.
Actuellement fermé pour travaux.

Musée Stella Matutina

682 résultats

  • Plage du Tremblet
  • Histoire
  • Climat
  • Trou de fer
  • Cirque de Mafate
  • Caméléon - Endormi
  • Cascade du Chaudron
  • Tangue
  • Faune
  • Flore de la Réunion
  • Cirque de Salazie
  • Cirque de Cilaos
  • Plage de Boucan Canot
  • Cap La Houssaye
  • La Roche Ecrite par le Brûlé
  • Le Maïdo

682 résultats

TICAZ L'ÎLE DE LA RÉUNION

Identifiez-vous, merci!

Mot de passe oublié? Pas encore membre?

Les nouveaux c'est par ici!

Déjà membre?

Pas de problème, on vous le renvoie!

Retour
Connexion
Commentaires
Aucun commentaire sur cette article :
Contact