MENU PLUS

Musée du Sel

Photo: Amandine

Espace exceptionnel, propriété du Conservatoire du Littoral, la Pointe au sel à Saint-Leu est le seul site où l’on fabrique du sel à La Réunion. Le Musée du sel est installé dans l’ancien magasin qui servait autrefois de stockage pour faire sécher le sel tout juste extrait des bassins d’évaporation de l’eau de mer.

La Pointe au sel, Un site depuis toujours dédié au sel

En 1704, le sieur FEUILLY raconte que les habitants obtiennent les précieux cristaux blancs en déposant de l’eau de mer dans de grandes feuilles (emponnes) de palmiers.
Suite au blocus qui empêche l’importation de sel en provenance de Madagascar, il devient indispensable pour les Réunionnais de produire leur propre sel car cette denrée est alors le seul moyen de conserver les aliments périssables.

 

En 1942, Etienne DUSSAC, propriétaire de l’usine sucrière Stella Matutina et du site de la Pointe au sel, décidé d’industrialiser la production de sel, connue de longue date à cet endroit.

Dès 1944, les salines produisent 250 tonnes de sel par an. Mais après la guerre, la reprise des importations en provenance de Madagascar et de Maurice, condamne peu à peu le sel réunionnais, trop cher.

Saint-Leu, un site idéal pour faire du sel

A Saint-Leu, l’eau de mer est particulièrement chargée en chlorure de sodium, en calcium et en magnésium. Une eau pure, un ensoleillement généreux, des pluies rares, caractérisent cette zone de la côte ouest de l’île de La Réunion. Des salines originales Un faible marnage et une côte accore ne permettent pas d’inonder les salines comme cela se fait habituellement. L’eau de mer est donc pompée pour alimenter un bassin de tête, situé à plus de 300 mètres d’altitude.
De ce bassin, l’eau coule par gravité de terrasse en terrasse. Elle se concentre en sel par évaporation. Dans les derniers bassins le sel se cristallise. C’est là qu’on le récolte.
La fleur de sel se forme à la surface des cristallisoirs en une mince pellicule de cristaux blancs, après une journée chaude et sèche. Elle est récoltée par les paludiers à l’aide d’une pelle ajourée et égouttée au soleil.
La gros sel est formé de cristaux plus gros qui sont élaborés plus lentement et qui tombent au fond des cristallisoirs. Il est ratissé un ou deux jours après la récolte de la fleur de sel.
La savane de la Pointe au sel
A la Pointe au Sel, la terre est trop maigre, la roche trop proche de la surface, et les embruns salent trop le sol. Cependant la savane sèche s’accommode de ces conditions extrêmes. L’essentiel de la végétation basse est constitué d’une légumineuse, Tephrosia purpurea associée à des Graminées. La végétation est ponctuée de petits buissons de Galabert ou Lantana camara aux fleurs rouges et jaunes, introduite et plutôt envahissante qui prolifère aux dépends d’espèces natives.
La faune de la Pointe au Sel est caractéristique des savanes littorales. On y rencontre l’agame, un lézard introduit de Java, les cailles-patates ou des cailles-pays mais aussi le martin, le cardinal, le bec rose, tous exotiques à l’île.

Le récif corallien
Une petite crique aux eaux turquoise et au sable blanc est nichée entre deux coulées de lave. On y rencontre la faune colorée associée aux récifs coralliens. Sur la plage, pendant l’été austral on peut croiser des petits échassiers comme le Courlis corlieu ou le Tournepierre à collier, à la recherche de leur nourriture.

Musée du Sel
25, Pointe au Sel les Bas
97436 SAINT LEU
02 62 34 67 00
Ouvert du mardi au dimanche de 9h00 à 12h00 / 13h30 à 17h00
Fermé le lundi et le 1er mai.
Entrée gratuite.

Musée du Sel

682 résultats

  • Plage du Tremblet
  • Histoire
  • Climat
  • Trou de fer
  • Cirque de Mafate
  • Caméléon - Endormi
  • Cascade du Chaudron
  • Tangue
  • Faune
  • Flore de la Réunion
  • Cirque de Salazie
  • Cirque de Cilaos
  • Plage de Boucan Canot
  • Cap La Houssaye
  • La Roche Ecrite par le Brûlé
  • Le Maïdo

682 résultats

TICAZ L'ÎLE DE LA RÉUNION

Identifiez-vous, merci!

Mot de passe oublié? Pas encore membre?

Les nouveaux c'est par ici!

Déjà membre?

Pas de problème, on vous le renvoie!

Retour
Connexion
Commentaires
Aucun commentaire sur cette article :
Contact